Article une semaine en Italie du nord

cathédrale bologne

semaine du 3 avril 2017/ week of April 3nd 2017

Ma première étape de ce périple d’une semaine en Italie du nord est Bologne pour deux nuit. C’est la quatrième fois que je visite cette ville, surnommée ‘’ la  rouge ‘’ à cause de son architecture de couleur ocre qui date de la période médiévale.

Et je ressens toujours autant de plaisir à me perdre dans de petites ruelles aux routes pavées et à l’atmosphère envoutante. Cette somptueuse ville remplie d’histoire m’a toujours intrigué et je pense, m’intriguera toujours. 🙂

The first leg of my one-week journey through Northern Italy is Bologna, for two nights. It’s the fourth time I’ve visited the city, nicknamed « the red city » due to its ochre architecture, dating back to the medieval period.

I still experience the same pleasure when I lose myself down small enchanting paved alleyways. This sumptuous city, with all its history, has always intrigued me, and I think, always will. 🙂

italynord

L’université, en plein centre historique, date de 1088 et est la plus veille université d’Europe. Bologne est une ville d’étudiant, de gastronomie, d’histoire et de culture. Bologne est une ville de rêve, un rêve qui a duré deux nuits. Ainsi, mardi matin après mon réveil, je suis partis direction Parme, une ville voisine de Bologne que je découvre petit à petit.

C’est une charmante ville avec d’innombrables cafés, dont  Labo, un café remplis de plantes au sol, sur les murs ou accrochées au toit avec une expositions de photographies. 😀 Même les toilettes sont  décorées d’un vieux piano droit, original non?

The university, in the centre of old town, dates back to 1088, and is considered the oldest university in Europe. Bologna is a city full of stuedents, high end cuisine, history and culture. Bologna is a city of dreams, a dream that lasted two nights. And so, Tuesday morning, after waking up, I left and head to Parma, a city near Bologna that I’m slowly discovering.

It’s a charming city with countless cafés, including Labo, a café filled with plants: on the ground, on the walls, or suspended from the roof along with photo exhibits. 😀 The washrooms are even decorated with an old upright piano. Original, isn’t it?

labo bar

L’appartement où je loge est en peu plus étrange car le propriétaire n’habite pas dans l’appartement et les autres clients de la guest house sont tous des italiens travaillant ou étudiant dans cette ville. Je suis la seule touriste 😮 . Néanmoins, l’ambiance y est fort sympathique et je me lie d’amitié avec deux dames italiennes qui m’invitent chaque soir, dans la cuisine à manger avec elles. Par la même occasion je pratique mon italien.

Côté ambiance de la ville, il n’y a rien à faire alors je reste la plupart du temps au bar Labo, pour travailler sur des projets en cours … puis l’heure du départ approche et avant de partir prendre le train pour Asti j’entreprend une petite discussion avec un vieil italien qui parle allemand. Me voici entrain de parler l’italmand, un mélange de deux langues que je ne maitrise pas du tout … Mais l’important c’est que l’on me comprenne.

The apartment I’m staying at is a little stranger because the owner doesn’t live in the apartment and the other clients of the guesthouse are all Italians who work or study in the city. I’m the only tourist 😮 . However, the atmosphere is very nice and I become friends with two Italian ladies who invite me to the kitchen, every night, to eat with them. I use the occasion to practice my Italian.

With regards to the city however, there is nothing to do, so I spend most of my time at the Labo to work on a few projects… and soon it is time to leave and catch the train for Asti. However, first, I speak with an old Italian who speaks German. I’m speaking a sort of Germalian, a mix of two language I don’t fully grasp… but the important thing is that I’m understood.

traintrain

La discussion terminée, je saute dans le train pour Asti, enfin pas tout à fait. En fait, depuis Parme le seul train direct pour Asti est en soirée, alors je prends un train direction milan où je rencontre un ancien footballer international, originaire du Cameroun et habitant en Italie, puis à milan je change de train, direction Alessandia. A Alessandria je prend un train direction Turin et je  sors à Asti.

Enfin arrivée à  Asti, où je revois mon amie italienne, rencontré il y a quelques années en Irlande, et que je n’ai plus revu depuis huit long mois. Les retrouvailles sont émouvantes. Le premier soir nous ne faisant rien de particulier, alors que le deuxième soir nous allons en voiture à Turin, prendre un aperitivo. quand nous retournons au parking pour rentrer dormir, nous réalisons que la voiture n’a plus de batterie, 🙁 la galère … ainsi après une quinzaine de minutes à essayer de pousser et redémarer la voiture par nous même, nous accostons cinq jeunes hommes pour nous aider …

cinq minutes et la voiture est en route. Nous pouvons rentrer dormir. Le lendemain est déjà le jour de rentrer en Suisse. Je remercie mon amie pour se moment agréable en sa compagnie et monte dans le train. Je m’impatiente déjà de la revoir.

Once the conversation is over, I catch th train for Asti. Actually, not exactly. From Parma, the only direct train to Asti is in the evening, so I take a train to Milan, aboard which, I meet an old international soccer player from Cameroun who lives in Italy. Then in Milan, I transfer onto a train heading to Alessandria. In Alessandria, I take the train headed for Turin, and get off at Asti.

Finally, once in Asti, I meet up with an Italian friend, whom I met a few years back in Ireland, and who I hadn’t seen for over eight long months. It’s quite emotional. The first night, we don’t do anything in particular, but the second night, we drive to Turin, to drink an aperitivo. Back in the parking lot, we find out that the car’s battery is dead. 🙁 Damnit! After fifteen minutes of trying to push the car to kickstart it ourselves, we ask five young men to help us…

five minutes later and the car is on its way. We can head home to sleep. The next day, its already time to head back to Switzerland. I thank my friend for the lovely time spent in her company, and I board the train. Already, I can’t wait to see her again.

6 commentaires

Laisser un commentaire