Article interrail en Europe Central

train2

Juillet 2016 / July 2016

De Zurich à Prague, en passant par Salzbourg – Ljubljana – Zagreb – Budapest et Bratislava nous avons parcourus 2’500 kilomètres en train. Toutes ces villes d’Europe centrale, anciennement communiste ( côté est du mur de Berlin ) sont aujourd’hui très moderne et très accueillante.

From Zurich to Prague via Salzburg, Ljubjana, Zagreb, Budapest and Bratislava, we covered 2,500 kilometres by train. All these Central European cities, formerly Communist (east of the Burlin Wall) are now quite modern and welcoming.

Première escale, Salzbourg le temps d’une soirée / First stop : Salzburg, for a night.


Nous arrivons à Salzbourg, il est environ 15h30 et nous partons à la recherche de notre logement. L’auberge de jeunesse n’est pas loin de la gare et nous la trouvons facilement. Après avoir posé nos sacs à dos dans le dortoir, nous partons visiter la ville de Mozart. Arrivés au centre de la vielle ville, des gens habillés en costume tyrolien déambulent Dans les rues piétonne.

We arrive in Salzburg around 3:30 pm and we head directly to our accomodations. The hostel is not far from the train station and we find it without any problems. After droping our backpacks in the dorm, we head out to visit the City of Mozart. When we arrive in the centre of the old town, we see people in Tyrolean clothes wandering the pedestrian streets.  

ll.jpg

Est-ce un Déguisement pour un festival ? Ou est-ce leur habillement normal ?

Je n’ai pas le temps de me renseigner sur la question qu’il commence à pleuvoir. Un orage éclate. Pas de chance, nous arrêtons de visiter la ville et retournons à l’auberge se reposer de notre longue journée. Demain, nous partiront direction Ljubljana.

Is it a costume for a festival? Or is this the way they dress normally?


I don’t have the time to ask, as it begins to rain. A storm erupts. Too bad, we end our visit and return to the hostel to rest after a long day. Tomorrow, we’ll head towards Ljubljana.

Deuxième escale Ljubljana, durant trois nuits / Second stop: Ljubljana, for three nights.

Salzbourg – Ljubljana, quatre heures de trajet en train. Le train avance lentement mais le paysage est magnifique, montagnes, rivières et forêts de feuillus. le train passe entre des montagnes. Nous entrant gentiment en Slovénie.

Salzburg-Ljubjana is four hours by train. The train is slow but the landscape is wonderful: mountains, rivers and broadleaf forests. The train passes between mountains. We slowly enter Slovenia. 

 

bluppp

Nous arrivons à la gare et cherchons notre auberge qui n’est pas très proche. Nous devons marcher jusqu’au fleuve à environ 10 minutes. Puis traverser le pont, un pont avec deux impressionnantes statuts de dragons et tourner à gauche, marcher encore un petit moment et nous y sommes, le corps mouillé par la transpiration due à la chaleur estivale. A l’auberge, nous apercevons un dessin de ces mêmes dragons. J’apprends par la suite que cet animal légendaire est le symbole de cette ville.

We get to the train station and we look for our hostel, which isn’t nearby. We have to walk to the river, ten minutes away. Then cross the bridge – a bridge with two impressive dragon statues – then turn left, walk a little more and then voilà, we’re there, our bodies drenched with sweat from the summer heat. At the hostel, we see a drawing with the same dragons. I learn later that the mythical animal is a symbol of the city.

lubjianna-copie

Nous posons nos affaires et sortons visiter le château de Ljubliana. Pour y accéder, nous prenons le funiculaire. Arrivés à l’intérieur du château, nous visitons le musée d’histoire qui est très petit, mais fort intéressant. Puis nous redescendons à pied dans le centre-ville où nous flânons dans de jolies ruelles.

Deuxième jour en Slovénie. Aujourd’hui, nous allons à un festival de métal à une heure et demi de Ljubljana, dans la ville de Tolmin. Nous louons une voiture et partons à la recherche de ce lieu. Après une heure et demi de bouchon sur l’autoroute et 10 km parcourus, Nous sortons de l’autoroute et continuons sur les routes de campagne. Le paysage est très collineux, avec beaucoup de feuillus. Au bout de 4 h de route, avec un petit arrêt dans une pizzeria, nous arrivons enfin à Tolmin. Jolie petite ville de 11 000 habitants, entourée de nature, vraiment beau. Le festival est à l’entrée d’une forêt et le camping est immense. A l’entrée du festival, presque pas de contrôle, jamais vu ça !!!

Que dire du festival, personnellement je ne suis pas une fan de métal mais de temps en temps, j’aime bien. Et ce festival, perdu dans la campagne slovène est vraiment bien. Les gens sont très sympas malgré les appréhensions que nous pouvons tous avoir pour ce genre de manifestation. A l’intérieur du festival j’ai, bien sûr, vu de vrai métaleux qui font tourner leur tête au rythme de la musique, faisant voler leurs cheveux dans les airs, mais aussi des femmes torses nu (c’est cool mais je ne sais pas si moi j’oserai) et quelques nudistes.

We drop our things off and head back out to visit Ljubljana Castle. To get to it, we take the cable-car. Once inside the castle, we visit the history museum, which is tiny, but quite interesting. We then head back downtown by foot, and stroll down the beautiful alleys.

Second day in Slovenia. Today, we’re going to a Metal festival about an hour and a half from Ljubljana, in a town called Tolmin. We rent a car and try to find this place. After an hour and half of traffic on the highway and only 10 km, we leave the highway and continue on country roads. The landscrape is very hilly, and there are lots of broadleaf trees. After 4 hours, including a short stop in a pizzeria, we finally arrive in Tolmin. A beautiful small town of 11,000 people, surrounded by nature; very beautiful. The festival is located at the entrance of a forest and the camping site is gigantic. At the festival entrance, there is almost no checks – unbelievable!!!

What can I say about the festival… Personally, I’m not much of a metal fan, but from time to time, I enjoy it. And this festival, lost in the Slovenian countryside is really nice. The people are really cool despite the apprehensions we might have about this kind of thing. At the festival I, obviously, saw real metalheads that shake their heads to the rhythm of the music, their hair flailing in the air, but also topless women ( it’s cool, but I don’t think I’d dare, myself ) and some nudists.

blippp

Bien sur tout le monde est habillé en noir ( si ils sont habillés ), tout le monde, ou presque.  » J’ai croisé quelqu’un avec un t-shirt rose où étais écris << Black is sold out >>. Original non?

Nous sommes resté quatre heures au festival puis sommes rentré dormir. Demain journée libre à Ljubliana.

Journée libre où nous n’avons pas vraiment eu le temps et l’envie de visiter encore plus la ville car nous avons du payer deux amendes. La première, en prenant un sens interdit qui n’était pas indiqué. Les flics, au bord du trottoir nous ont stoppé. 200 euro d’amende. La deuxième, lorsque nous avons rendu la voiture à Europe car, un des vendeurs a réussi à trouver une raye sur la voiture … 100 euro. Résultat 300 euros d’amende…

La seule chose positive de la journée a été la découverte d’un bar, le soliste, avec seulement 5 euros le cocktail. Nous sommes restés là toute la journée à boire des mojitos, pina colada ou du BBC ( banane, baileys, coco, tellement bon !!! ).

Of course, everyone is dressed in black (if they are clothed), or rather almost everyone. I saw someone wearing a pink t-shirt which read “Black is sold out”. Quite original, no ?

We stayed at the festival for four hours, then we went back to sleep. Tomorrow – free day in Ljubljana.

A free day, but we didn’t really have the time nor the motivation to visit more of the city, because we had to pay two fines. The first, by going the wrong way on a one-way street, despite the lack of signage. The cops on the sidewalk stopped us. 200 euros. The second, when we brought the car back to Europe Car. One of the employees found a scratch on the car… 100 euros. All in all, 300 euros in fines…

The only positive for the day was that we discovered a bar, the Solist Bar, where cocktails were only 5 euros. We stayed there the whole day, drinking mojitos, pina coladas, and BBCs ( Bailey’s banana colada, so good!!! )

 

poi

Troisième escale Zagreb, durant deux nuits / Third stop: Zagreb, for two nights.

Après seulement deux heures trente de train, nous arrivons à Zagreb, capitale de la Croatie. Comme à chaque fois, avant de partir à la découverte de la ville, nous déposons nos affaires à l’auberge. Puis nous sommes partis visiter le centre. En face de la cathédrale Saint-Stéphane, par pur hasard, nous assistons à une procession catholique. Nous ne savions pas que Zagreb était une ville très catholique et je me rends compte que jusqu’ici, nous ne connaissions pas grand-chose de ces capitales d’Europe centrale …

Après une dégustation de bières régionales, Nous partons visiter la haute ville ( vieille ville ) de Zagreb et cette fois, à l’aide d’une carte touristique dénichée à la réception de l’auberge. De cette manière – si, nous avons découvert cette magnifique ville, ainsi que son histoire.

After only two hours and half on the train, we arrive in Zagreb, the capital of Croatia. As we always do, before going out to discover the city, we drop our bags at the hostel. We then went off to discover the city centre. Across from Saint-Stephen’s Cathedral, we see a catholic procession. We didn’t know that Zagreb was a very catholic city, and I realize that until now, we didn’t know much about these Central European capitals…

After tasting regional beers, we go check out the Zagreb’s upper town (old city) and this time, we have the help of a tourist map we got from the hostel reception. In this way, we discovered this wonderful city as well as its history.

zagreb

Les heures passent et nous redescendons dans le centre à la recherche d’un lieu où manger, car notre estomac crie famine ! Par hasard, et tout en nous baladant dans les rues piétonnes, nous avons découvert « la rue des restaurants ». Quelle chance !!! Sur environ 500 m il y a, à droite comme à gauche, des restaurants et des cafés à perte de vue. Objectif de la soirée : manger un plat typique croate. Objectif difficile à réaliser, car malgré tous nos efforts, ainsi qu’une recherche sans relâche du meilleur restaurant de nourriture traditionnelle, nous avons atterris dans une pizzeria. Malgré tout, nous essayons tout de même de demander s’ils cuisinent des plats traditionnels. Réponse négative. Nous nous résignons à manger des étranges pâtes carbonaras ainsi que de la pizza…

Notre deuxième journée à Zagreb s’est passé tout tranquillement. Tout d’abord nous avons été au marché acheter du fromage, du pain et des fruits. Puis nous sommes allés dans le parc Maksimir piqueniquer.

Hours pass, and we return downtown to find a place to eat, our stomachs are grumbling. By chance, while we were strolling down the pedestrian streets, we fall upon the “Restaurant Street”. What luck! For about 500 m there are, both left and right, restaurants and cafes as far as we can see. Goal of the evening: eat typical Croatian food. A difficult goal to reach, as, despite our best efforts, and a non stop search for a traditional Croatian restaurant, we end up in a pizzeria. Despite everything, we ask them if they serve traditional food. Negative response. We reluctantly eat strange pasta with carbonara sauce and pizza…

Our second day in Zagreb was quiet. First, we went to the market to buy cheese, bread and fruit. Then, we went to Maksimir Park to picnic.

pique-nique

Après notre repas nous sommes partis à la découverte de ce gigantesque parc. Ainsi, durant deux heures, nous avons marché dans une immense forêt de chênes!!! Lorsque nous sommes sortis du parc satisfait de notre longue promenade, nous nous sommes rendus compte que, durant ces deux longues heures, nous n’avions visité qu’une infime partie de ce lieu. Désespoir !!!

After our meal, we went off to discover the gigantic park. Thus, for two hours, we walked in this humongous oak forest!!! When we left the park, satisfied by our long walk, we realized that, during those two long hours we only visited a small part of it. Sigh…

parc-a-zagreb

Quatrième escale Budapest, durant deux nuits / Fourth stop: Budapest, for two nights.

De Zagreb à Budapest : 345 kilomètres, en six heures de train ainsi que quatre contrôles à la frontière Hongroise.

Le train avance à la vitesse d’un tram et met six heures pour faire un trajet qu’il pourrait faire en trois heures. Le plus embêtant n’est pas la lenteur du trajet, mais plutôt le fait de se faire contrôler 4 fois à la frontière hongroise. On ne rentre pas si facilement que ça en Hongrie !!! Mais au bout de plusieurs heures de trajets, nous arrivons à destination.

Avant 1870 Budapest était divisé en trois différentes villes : Buda – Pest et Òbuda.

Buda étant très chic, nous avons logé et sommes restés dans la partie plus populaire de la ville, Pest. Cette fois, nous n’avons pas dormis dans une auberge, mais dans un IMMENSE appart hôtel donnant sur une rue piétonne au centre de Budapest. Avec en bonus  » un petit magasin alimentaire en face de l’appartement, ouvert 24 heures sur 24, avec une trentaines de différentes bières.  »

From Zagreb to Budapest: 345 kilometres, six hours by train and four border controls at the Hungarian.

The train is going at the speed of a streetcar and it takes six hours to do what it could do in three. The most annoying thing though, is not the slowness of the journey, but the fact that there were four border controls at the Hungarian border. One doesn’t simply walk in to Hungary!!! But finally, after many hours, we arrive at our destination.

Before 1870, Budapest was devided in three different cities : Buda, Pest and Obuda.

Buda being high end, we found accommodation and stayed in the more working class area of the city: Pest. This time, we didn’t stay in a hostel, but rather in a GIANT apartment-hotel on a pedestrian street in the centre of Budapest. Bonus: a little 24-hour grocery store across from the apartment, that sold about thirty different types of beer.

biere

Je dois vous avouer qu’en arrivant dans cette mégapole, nous avions, tous les quatre, des appréhensions concernant les vols, les arnaques et les agressions, car Budapest est réputé pour ce genre de choses, mais rien de cela nous est arrivé … Nous avons même adoré notre séjour dans cette ville. Les bâtiments et cathédrales historiques de l’Empire austro-hongrois sont fascinants, les rues piétonnes animées ont une multitudes de choix de restaurants, cafés, bars … Tout ce que l’on trouve dans une grande ville on le trouve.


Malheureusement nous n’avons pas eu beaucoup de temps. Juste deux soirées et une journée entière. Durant la journée passé à Budapest, nous avons fait différentes activités comme les  » BAINS THERMAUX  ».

En fin de journée, après la visite d’une île au milieu de Budapest et d’un parc au nord de la ville, nous avons été aux Thermes Széchenyi, principaux thermes de Budapest. A l’intérieur, je ne comptes pas le nombre de bassins qu’il y a car il y en a trop, des grands comme des petits. Dans certains bassin l’eau est composé de calcium, alors que dans d’autres l’eau peut – être composée de magnésium, d’hydrocarbonate, de sodium ou de sulfate, et la température peut atteindre 40 degré.

une petite heure dans ces bains et l’envie me prend d’aller nager dans la piscine extérieur, situé dans la cour intérieur de ce magnifique bâiment qui date de 1913. Tout En faisant une première brasse dans l’eau de la piscine, j’entends un des surveillants siffler plusieurs fois. Ma première pensée est  » qui c’est le con qui se fait siffler », puis je me rend soudainement compte que la conne c’est moi !!! Ainsi j’apprend que dans cette piscine de Budapest le bonnet de bain est obligatoire. Triste réalité car j’en ai pas… Alors toute penaude, je sort de l’eau et me dirige vers mon linge …

I have to admit that when we arrived in the big city, all four of us were worried about theft, scams and assault, as Budapest has a reputation for this kind of thing, but none of that happened to us… On the contrary, we adored our stay in the city. The historic buildings and cathedrals of the Austro-Hungarian Empire are fascinating, the busy pedestrian streets have a multitude of restaurants, cafes and bars… Everything that you can normally find in a big city.Unfortunately, we didn’t have a lot of time. Just two nights and one full day. During the day in Budapest, we did different activities, such as going to the THERMAL BATHS.

At the end of the day, after visiting an island in the middle of Budapest, and a park north of the city, we went to the Széchenyi Baths, the main thermal baths in Budapest. Inside, I can’t even count the number of pools there were, as there were too many of them, small ones and big ones. In some pools, the water contains calcium, while others might contain magnesium, bicarbonate, sodium or sulphate, and the temperature can reach 40 degrees.

After an hour in the baths, I want to go swim in the swimming pool outside, located in the courtyard of this fabulous 1913 building. As soon as I get in the water, I hear a lifeguard whistle multiple times. My first thought was “who is the idiot who is getting whistled?”, then I suddenly realize that I am the idiot!!! I learn that in this pool, the bathing cap is mandatory. Sadly, as I don’t have one… I sheepishly get out of the water and head to my clothes…

bains.jpg

Cinquième escale Bratislava, durant deux nuits Fifth stop: Bratislava, for two nights.

Je ne vais pas beaucoup m’attarder sur cette ville car je ne l’ai pas vraiment appréciée. Soit, Bratislava est la capitale de la Slovaquie, donc elle est considérée comme étant une grande ville (414 391 personnes). Mais à côté de Budapest, je trouve qu’elle fait pâle figure. Je pense sincèrement que pour y vivre, cette ville doit être vraiment super. Après, en tant que touriste, en une journée tu as fait le tour de la ville et nous y sommes resté 2 journées entières … trop long !!!!

Une des seules choses qui m’a plu à Bratislava, c’était tous ces cafés bobos dans le centre-ville, où il est agréable de boire un verre ou de rester plus longtemps pour dessiner ou travailler. Ainsi le deuxième jour, nous sommes allés dans les cafés et bars, pour encore une fois passer notre journée à boire !!!

I’m not going to spend too much time on this city because I didn’t really appreciate it. Yes, Bratisflava is the capital of Slovakia, so it is considered like a big city (414 391 inhabitants). But it is but a pale figure next to Budapest. I sincerely think that to live here must be really cool. However, as a tourist, after one day you’ve seen everything and we stayed for two whole days… much too long!!!

One of the only things I really liked about Bratislava were all the bohemian cafés downtown where you could enjoy a beer or stay longer to draw or work. So, on day two, we went to cafes and bars, spending our whole day drinking!!!

Sixième et dernière escale Prague, durant trois nuits / Sixth and last stop : Prague, for three nights.


La magnifique ville de Prague est pour moi, trop touristique.

Néanmoins, dès que l’on sort de son centre touristique, les prix sont considérablement moins cher et les gens plus sympa. A notre arrivée, lors de notre première ballade dans la vieille ville, nous avons découvert une taverne médiévale ( comme il y en a beaucoup à Prague ) où la pinte de bière coûte 1 euro !!! Et je ne vous ment pas.

The wonderful city of Prague is, to me, way too touristy.

However, once you leave the touristy centre, the prices are much cheaper and the people are more friendly. When we arrived, on our first stroll through the old town, we discovered a medieval tavern (there are so many of them in Prague) where a pint of beer was only 1 euro!!! I’m not kidding.

prague

Le lendemain de notre arrivée, nous avons été visiter le grand château de Prague. Et par la même occasion, prendre un bain de foules !!! Nous avons passé pratiquement la journée entière à visiter le château et ses alentours. Après cette magnifique visite et une overdose de groupes de touristes asiatiques, mon objectif a été de converser avec un chinois en chinois (enfin lui dire bonjour et comment vas-tu … c’est tout ce que je connais). Objectif pas atteint car les personnes que j’ai croisées étaient soit vietnamiennes, thaïlandaises ou japonaises, mais aucune chinoise… J’ai dus déclarer forfait… pour une fois.

The next day after our arrival, we went to visit Prague Castle. And at the same time, take in the crowds!!! We spent almost the entire day visiting the castle and the surrounding areas. After this wonderful visit, and an overdose of Asian tourist groups, my mission was to talk to a Chinese person in Chinese (well, say hello and how are you… that’s all I know). Mission not accomplished as all the people I met were Vietnamese, Thai or Japanese – none were Chinese…I had to give up… for once.

gens-asiatique

Le troisième jour nous sommes partis à la découverte de la vieille ville. Nous avons visité le vieille hôtel de ville et depuis là, nous sommes allés dans une petite partie de l’ancienne vieille ville qui date du moyenne âge et qui se trouve sous la ville moderne. Puis nous sommes allés voir une exposition du peintre – illustrateur Alfons Mucha, grand illustrateur tchèque de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème. et nous avons fini notre journée dans un bar à absinthe à déguster différentes absinthes.

The third day had us going off to discover the old town. We visited the old City Hall and from there we went to discover a small part of the old town which was built in the Middle Ages and is under the modern city. Then, we went to see an exhibit showing the work of painter-illustrator Alfons Mucha, a great Czech illustrator of the late 19th and early 20th century. We ended our day in an absinthe bar, trying out different kinds of absinthe.

absinthe

Voici notre dernière journée à Prague, ainsi que notre dernière journée de voyage. Nous sommes tous les quatre un peu nostalgique de notre départ… juste encore quelques heures … nous en profitons pour faire un dernier musée, non loin de notre auberge. C’est le musée  » LEGO  »… les legos, c’est toute mon enfance. Déjà que l’année dernière en passant par Kolding au Danemark, je n’avait pas pu aller à LEGO Land qui était a seulement 50 km, car je n’avais pas de voiture, je me suis dit que cette fois là j’en profiterai !!!

This was our last day in Prague and the last day of our trip… only a few more hours… we take in one last museum that isn’t too far from our hostel. It’s a LEGO Museum… Lego is my childhood. Last year, passing through Kolding in Denmark, I missed going to Legoland, only 50 km away, since I didn’t have a car. I figure that this time, I’d have to go!!!

lego

Mais le temps passe si vite… et sans me rendre compte, je suis déjà dans le train de retour, avec mes trois compagnons de voyage … Ces deux semaines ont été très intense et je ne regrette en rien les destinations.

But time goes by so quickly… and without realizing it, I am homeward bound, aboard a train with my three travel buddies… These past two weeks have been really intense and I don’t regret discovering these destinations.

 

 

2 commentaires

  1. Hi, first of all I really like your illustrations!! And to answere your question about the traditional clothes of us Autrians. We wear them to traditional representative events and cultural shows, but some Austrians also just wear them as a common clothing. They are called « Dirndl » and « Lederhosn ». The traditional ones vary from region to region a bit, but lately they are getting more popular and so there are some « mainstream » ones too.
    I hope this is an acceptable anwere for you and interesting blog post in general! 🙂

Laisser un commentaire